Frédérique TRONSON

Psychothérapeute spécialisée dans les Thérapies Brèves depuis une vingtaine d’années, formatrice en développement personnel, co-fondatrice de Momentum, et surtout maman, j’ai toujours recherché le sens, l’authenticité et l’alignement sur mes valeurs profondes dans mes choix de vie. D’où un parcours hors des sentiers battus ! Travailler à ma propre évolution et transmettre sont deux moteurs dans ma vie professionnelle. Je me sens accoucheuse au service de cette citation de Nietzsche : « Deviens qui tu es. ».

BIOGRAPHIE

J’ai souvent dit que j’étais née à vingt ans. Avant, j’étais dans les limbes, pas encore incarnée, prise au piège de la souffrance ontologique du « Qu’est-ce que je fous là ? ». Heureusement, une dépression nerveuse à 17 ans m’a libérée une première fois de cette torpeur existentielle. J’ai alors appris que j’appartenais au profil des enfants dits précoces, doués d’une hypersensibilité qui les rend peu adaptés à la rudesse de la vie et des rapports humains. Cela a mis du sens sur mon ressenti d’être étrangère à ce monde, même si l’explication n’était que partielle.

Après mon bac, motivée par une défiance à mes peurs, je suis partie vivre un an dans le Canada anglophone, accueillie au sein d’une famille et suivant des cours au lycée. Ébauche d’émancipation. À mon retour en France, je lis Pouvoir Illimité d’Anthony Robbins. Et là, Eureka ! Je me dis « Enfin, ça y est ! Ça parle ma langue ! ». Je m’inscris à la fac de philo, y passe une semaine, avant de bifurquer vers la fac de psycho. Au fil des mois, perdue dans les amphithéâtres universitaires, je décide -avec toute l’arrogance de la jeunesse- que les cours divulgués sont une insulte à mon intelligence ! Apprendre les pathologies psychiatriques de l’humain et de vieilles théories, dont la pertinence sera contestée des années plus tard, n’est pas ce qui m’intéresse. Moi je veux savoir comment l’homme peut fonctionner de façon optimale et s’épanouir dans la vie. À la rentrée suivante, je renonce à la psycho et m’inscris en fac d’anglais. Je suis les cours avec intérêt jusqu’à ce fameux jour de février où mon prof de version me rend la copie d’un devoir rédigé à la maison : « Mlle Tronson, 18/20, c’est très bien. Mais c’est dommage que ce ne soit pas vous qui ayiez réalisé ce devoir. » « Pardon, monsieur, c’est bien moi qui l’ai fait! ». « Non mademoiselle, ce devoir est digne d’un élève d’hypokhâgne, et ce n’est pas vous qui l’avez rédigé ! ». Je ne sais même pas ce qu’est hypokhâgne à l’époque, et ma défense n’a aucun effet sur mon enseignant. Ne voulant pas en rester là, je me rends à son bureau après les cours, mais il ne démord pas de son interprétation fantaisiste de ma prouesse littéraire. Je quitte la fac sur le champ et définitivement !

Je décide alors de prendre l’avion pour la Californie où je suis un enseignement intensif pour devenir professeur de Yoga. Un mois dans l’ashram, puis un autre mois à donner des cours de yoga au centre de Los Angeles, et je décide de rentrer en France. J’utilise ma nouvelle compétence pour me faire un peu d’argent et me payer mes formations en PNL et mon école privée de Psychologie Junguienne, et commence ainsi à dessiner mon parcours d’études hors des sentiers battus de l’université. Je me forme avec une soif insatiable, en France et aux Etats-Unis, dans le domaine du développement personnel et de la psychothérapie. Je fais ma première conférence à 21 ans ! Je m’installe comme psychothérapeute à 24 ans. Je co-anime également des formations en PNL et Ennéagramme dans la structure qui m’a formée à ces disciplines.

Le complexe de l’imposteur ne rôdant pas loin, je reprends mes études universitaires de psycho par correspondance et passe mes examens avec mon ventre rond d’une grossesse de 8 mois. L’arrivée du bébé -et le départ du papa- me contraignent à abandonner de nouveau le parcours universitaire que je poursuivais parallèlement à mon activité professionnelle. Je continue mes formations auprès de psychiatres français et internationaux, et suis embauchée par l’un d’entre eux pour animer des stages sur le thème de l’hypnose et de l’ennéagramme, ou encore de l’enfant intérieur pour un public de médecins, psychologues, éducateurs. Sa confiance et l’enthousiasme des stagiaires continuent de nourrir mon besoin de légitimité dans ce milieu où les diplômes officiels règnent. En 2010, la loi sur l’usage du titre de psychothérapeute en France passe et je dois reprendre une formation classique pour conserver mon titre, quoiqu’exerçant avec succès depuis plus de 12 ans. Stage en milieu hospitalier auprès des personnes psychotiques, cours de psychanalyse et de psychiatrie, devoirs sur table et mémoire viennent boucler la boucle de mon rapport tumultueux avec les études académiques et me permettent de conserver, avec honneur, mon titre de psychothérapeute.

Aujourd’hui, j’exerce en cabinet libéral sur Nantes. Ma spécialité est le domaine des Thérapies Brèves (EFT, hypnose, EMDR, PNL, thérapies orientées solutions etc.). J’anime des ateliers de développement personnel aux thématiques variées (enfant intérieur, intelligence émotionnelle, ennéagramme etc.). Je suis la co-fondatrice de MOMENTUM. Et je continue toujours de me former auprès des pionniers de la science quantique.

Stages

Stage énneagramme

L’Ennéagramme est un passionnant modèle décrivant les multiples facettes de chaque personnalité humaine. Outil de connaissance de soi et d’évolution personnelle et outil de tolérance envers les autres par excellence !

L’enfant intérieur

Nos limites d’adultes correspondent à nos blessures d’enfants. Il y a en chacun d’entre nous un enfant blessé qui aspire à être reconnu, entendu, rassuré, encouragé, aimé et in fine, guéri pour retrouver enfin la joie en soi !

L’intelligence émotionnelle

Et si nous apprenions à reconnaître nos émotions et à décoder leurs messages pour nous ? Et si nous apprenions à les accueillir, à les accepter, à les maîtriser ? Et s’il était possible de stimuler les hormones du bonheur dans notre cerveau ?

Article(s) de Frédérique TRONSON

Frédérique TRONSON