Le Goût des Autres

Par Frédérique TRONSONPublié le 21 novembre 20170

Elles viennent d’Afghanistan, du Kurdistan, de Tchétchénie, de Géorgie, d’Angola, d’Irak… Elles sont 25 cuisinières à proposer un surprenant tour du monde à la découverte des spécialités de leur pays d’origine. L’association Le Goût des Autres leur permet, avec le soutien de bénévoles, d’avoir une activité salariée pour la préparation d’événements tant privés que publics. Intégration, création d’emploi, solidarité, lien social et interculturel sont les leviers de l’association dont son Président, Charles SOUSSAN, aime à dire selon les mots de Jacques GAMBLIN, qu’elle est le « grain de sable qui fait bouger la plage ».

Stéphanie TRISCOS, bénévole et membre du CA de l’association Le Goût des Autres, répond à mes questions…

Comment est née l’association le Goût des Autres ?

A l’origine de l’association, il y a un collectif de citoyens militants qui œuvre à la régularisation de familles demandeuses d’asile. Pour les remercier, les mères de ces familles cuisinent spontanément pour le collectif. Ces découvertes culinaires basées sur la gratitude seront à l’origine de l’idée du Goût des Autres, cuisine sans frontière. Le projet commence par des productions personnelles à domicile, puis l’investissement de la cuisine de la Haluchère professionnalise l’activité, et l’association part à l’aventure de nombreuses manifestations, de mariages privés aux inaugurations du Voyage à Nantes, ou la célébration de la journée des droits des femmes à Paris au siège du ministère de la culture le 8 mars 2017…

Quels sont vos futurs projets ?

Les projets de l’association sont nombreux : maintenir l’activité de traiteur solidaire nomade, envisager un lieu fixe afin de consolider encore un peu plus le travail de ses cuisinières et permettre au plus grand nombre de citoyens de venir à leur rencontre. Des cours de cuisine sont proposés chaque mois. Un livre de cuisine est en cours de réalisation. Les partenariats avec les lycées seront développés, car découvrir le Goût des Autres n’est pas seulement une expérience culinaire et culturelle unique, c’est aussi apprendre, découvrir le monde et faire vivre des valeurs dans le paysage de l’action, dans le quotidien de nos vies.

Le grain de sable qui fait bouger la plage.

Comment peut-on devenir bénévole de l’association ?

Etre bénévole, peut prendre différentes formes: venir en soutien en cuisine quand arrivent de grosses prestations, venir au service, participer à la création de projets, communiquer, partager pour développer de nouveaux évènements… Chacun donne ce qu’il peut sans contrainte, sans obligation…

En conclusion

L’association, qui vient d’obtenir le prix régional de l’innovation sociale, est déterminée à continuer son déploiement. Elle est fière de proposer un modèle d’intégration basé sur la réciprocité, l’échange, le partage, la valorisation des cultures d’origine. Elle offre un hymne au temps présent, car lorsque l’on mange un repas du Goût des Autres, on nourrit son corps, son cœur, le lien social et l’instant présent.

4 femmes le Gout des UZtres - Momentum

Découvrir le Goût des autres